Japon, un voyage Bird black crows à Hokkaido. En v.o.

Very Special
My trip to Japan this winter has been a long time coming. How has it happened that I have rafted, climbed and biked with my Hokkaido brothers in their nature paradise, their sacred mountains, but never skied? Snow defines who I am and yet this most splendid snow of Hokkaido, I had yet to know

Being the only “white guy” It was a unique opportunity to start to truly appreciate a culture that is so “Very Special”.
In fact nearly everything is “very special” because they believe that if your going to do something it is actually that special.

My ski of choice for the trip  was the Corvus 175 chosen for its versatility and skiability in all terrain and conditions. Also i knew the bright pink colors would appeal to the senses of the japanese girls. So Funny!

WE skied and did light tours around Niseko enjoying some incredibly dry powder conditions.  Floating through those crazy white trees was a dream land, creating a life long memory with my Japanese friends

Then on the last day i was able to full fill another dream. Ski tour and speed fly offMount Yotei. We climbed for about 4 hrs, and just before the top the weather started to turn. I quickly set up and was just able to take off, have some exciting weather flying and hit my landing just before white out.

Now that i have experienced Hokkaido Mountains i am already  planning a trip back to this very special  island, who’s beautiful people were willing to share with me, great food, drink, deep gorgeous powder, and life where consciousness is in every thing.

Domo Arigato!

 

Par Michael « bird » Shaffer

Publié dans ski

comment devenir gras en Amérique par Chris Booth

Point de vue laissé dans sa tendre langue originale et le tout assaisonné de mauvaises photos prises avec un Iphone de marque américaine. Deux semaines aux USA et ski à Jackson Hole la belle.

nocta_burger_blackcrows_powderskiing

America is the best country in the world, except for all the others. The best way to enjoy America is to get heavy. Here I have set out my top 5 tips on how to get fat fast in the USA.

 

•    Eat cheap.
The best food in America is cheap. Ideally you should never pay more than $10 for a meal. If you pay more than that the food is bound to have some nutritional value, something you will need to avoid at all costs. Having said that, no matter how much you spend it’s always worth adding a side of chicken tenders.

blackcrows_usa

•    Eat more.
As a general rule, if you eat at Denny’s, Jack in the Box, Wendy’s, Arby’s, Burger King, In’n Out Burger, McDonalds, TGI Fridays, Subway, KFC, Taco Bell, Taco Time, Panda Express, Moe’s Grill, Long John Silvers, Dairy Queen, A&W or Dunkin’ Donuts then you’re all good.

booth_navis_blackcrows

•    Avoid exercise.
America was designed so people never have to walk again. Show the slightest indication of a sore leg at the airport and they offer you a wheel chair. Take it. When you arrive at your destination you’re going to want a car. Get a big fucking car. My advice then is to stop by any of the restaurants above - they all have drive thru. Most ski resort accommodation is on-snow. Demand that your condo is ski-in ski-out. You don’t want to be the chump walking across the car park.

booth_america_blackcrows_ski blackcrows_ski

•    Go big or go home.
You’re not here to fuck around, if your Starbucks Vanilla Latte is not Vente you are wasting your time. Plus if you let it cool and add a straw it tastes like a milkshake.

muscle_blackcrows_ski_usa panorama_ski_blackcrows

•    Be brave.
If you can upsize your Monterey Jack Burger meal, do it. If you can add bacon, do it. If you can get it to go, get it to go. If there’s a meal challenge available that wins you a t-shirt if you finish the whole thing, take the challenge. If you find yourself at a breakfast buffet, make an impact. People will remember you. Don’t be a pussy, sweat is a good thing – it means your body is working to digest all that good fuel you’re taking on. Skiing is hard, you need lot’s of fuel. And get that shit Animal Style, nobody orders off the actual menu anymore. Everybody knows that. Now stop yawing, focus and finish your potato gems.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

this_is_the_end_blackcrows_skis

Par Chris Booth

blackcrows interview. Charles et Mathieu Navillod : les frères solides

_DSC7837-blackcrows©andyparant.com

Ex membres de l’équipe de France de bosses, les frangins Navillod ont transféré leur style explosif dans le freeride et le backcountry. Aujourd’hui moniteurs à Tignes, ils profitent de leurs terres pour chasser les pentes avec l’appétit de grands prédateurs et n’hésitent pas à sortir de leur territoire pour braconner sur tous les massifs. Très actifs sur la scène freeski, gros skieurs sympas et humbles, les Navillod ont opté pour Black Crows au sortir de leurs années de fédération. À les croire, le passé de ‘bosseurs’ de nombreux membres de l’escadrille les a mis en confiance. Cet aveux corrobore certaines rumeurs : les bosses, c’est une vraie mafia. Le hot dog c’est sexuel.

 
Petite présentation messieurs…

Nous venons d’une famille de skieurs et sommes tous deux passés par le ski alpin, puis je (Charles) me suis orienté vers le ski freestyle et le ski de bosses à 13 ans, pour Mathieu c’était à 17 ans. Nous sommes passés par le comité de ski de bosses, puis l’équipe de France … préparation physique 350 jours/an, ambiance Je pense que c’est grâce à ce parcours que nous sommes vraiment sérieux dans notre ski, notre préparation, et tenons vraiment à notre hygiène de vie ( Ah parcontre nous ça n’a pas toujours été le cas NDLR ). Concernant le freeride, on en a toujours fait. Nous avons toujours préféré les lignes vierges aux bosses, même si se lancer à fond sur une piste de bosses, c’est vraiment trés bon !

Aujourd’hui Mat est un peu plus orienté compétition que moi. Je préfère faire de l’image, photo et vidéo plutôt que de participer à des compétitions de freeride aux conditions aléatoires.
_DSC8326-Modifier-©andyparant.com

Comment vivez-vous du ski ?

Nous sommes tous les deux moniteurs de ski chez Evolution 2 à Tignes. On aime enseigner notre passion : cours de freeride, freestyle… et débutant aussi, il faut bien. On commence aussi à décrocher des ‘petits’ contrats avec le freeride. Ce n’est pas facile, mais on fait notre petit bonhomme de chemin. Après, on essaye d’être actif l’été pour se libérer un maximum l’hiver, nous avons une école de surf à Soulac avec le skieur de bosses Guilbaut Colas. D’ailleurs, le surf est un bon complément pour la glisse sur neige.

 

Tignes, c’est un domaine qui vous comble ? Quelles sont les qualités du domaine ?

Tignes c’est bon. Très souvent de supers conditions, des milliers de lignes très différentes et pour la plupart très accessibles. Aujourd’hui, pas mal de personnes pratiquent le freeride à Tignes et le niveau monte nettement. C’est cool. Et puis, il reste toujours des traces à faire… Ici, on trouve tous les terrains : de la face nord de la Grande Motte entre les crevasses jusqu’aux Brévières dans les pillows entre les mélèzes.andyparant.com_navillod_blackcrows_tignesMathieu

_DSC4280-©andyparant_navillod_blackcrowsCharles

 

Quels sont vos projets ski ?

Pour le moment Mathieu souhaite faire 2 ou 3 Freeride World Qualifier (FWQ). Il est chaud pour un peu de compétition… Sinon, on se motive au quotidien pour faire de l’image. Pour la photo, on shoote principalement avec Andy Parant. Pour la vidéo, on a nos petites caméras embarquées et quelques projets avec Mathias Lopez. On fait beaucoup d’images pour la station de Tignes, ça se passe super bien, la station est dynamique.Mais profitons de cette interview. Nous sommes ouverts à de nouveaux projets vidéos si jamais des oreilles traînent !

Concernant les trips, Mat est pas mal en Autriche cet hiver et je vais sûrement le rejoindre au mois d’avril… Puis on projette aussi un trip sur l’Etna. Pour le moment, on manque de budget et ce n’est pas évident, mais on donne tout !

 

Votre passé de freestyler aurait pu vous prédestiner au new freestyle, pourquoi ne pas avoir pris cette direction ?

Le niveau en freestyle est complètement dingue ! On a des bases correctes, mais franchement, on est complètement largué face aux jeunes dans les parks. Pour nous, le freeride backcountry est le mix parfait. On aime être en l’air, faire du beau ski et profiter de la nature sans personne aux alentours. L’esprit de liberté, le coté artistique sans limite, le côté exclusif, et puis, même sur une même face les conditions ne sont jamais les mêmes. C’est ce qu’on aime dans le ski.
andyparant.com_navillod

Etes-vous amateurs de pentes ?

On aime beaucoup skier des pentes raides, après on ne fait pas que ça… C’est sympa de pousser les limites, aussi bien dans le raide que sur de gros sauts. Un bon shoot d’adrénaline, ça fait quand même du bien !

 

Que faites-vous en dehors du ski ?

On touche un peu à tous les sports, ski, surf, vélo, natation, escrime, trail en montagne. On aime la vidéo, le cinéma, la musique, les soirées entre amis. On n’a qu’une seule vie. Elle est courte, mais si on la gère bien, ça suffit amplement.©andyparant_navillod_tignes_blackcrows

Qu’est-ce qui vous a amenez à skier chez Black Crows ?

Dès notre sortie de l’équipe de France, on s’est orienté vers cette marque authentique, gérée par des personnes avec un parcours très proche du notre (ça met en confiance). Camille Jaccoux, Julien Reignier et Bruno Compagnet sont passés par le ski de bosses. ( On aurait eu quelques commentaires là-dessus mais on ne va pas les faire en fait NDLR ) Ça forge un homme ça ! ( Le hot dog NDLR )

 

Quels sont vos modèles de prédilections ?

Pour Mathieu : le Corvus 196 (un ski solide pour un homme solide)
Pour Charles : le Nocta 188 (un ski joueur pour un homme joueur)

Après tous les skis ont un petit plus, un petit charme. Du coup, on aime vraiment skier sur tous les modèles. Chaque ski est très intéressant.DCIM100GOPRO _DSC8326-Modifier-©andyparant.com

Quel est votre vision de la marque ?

Les performances des skis nous comblent. Des skis qui marchent partout et pour tout le monde ! Et puis ce sont des skis qui ont une vraie identité. Leur design est reconnaissable entre mille. Pour nous, c’est une marque authentique, avec une image à part._DSC8337-Modifier-©andyparant.com

Charles, 26 ans, Ski pour Black Crows, Tignes, Degre7, Oakley, Komperdell

Mathieu, 24 ans, Ski pour Black Crows, Tignes, Degre7, Poc, Komperdell, Zanier et Skiclinic

Photo: http://andyparant.com/